Cystite post coïtale

Prévention 19 mai 2021

Cystite post coïtale

  1. Causes de la cystite post coïtale
  2. Facteurs de risque
  3. Symptômes de la cystite post coïtale
  4. Traitement et prévention
  5. Résumé

 

Chère lectrice,
Combien de fois les rapports avec votre partenaire ont-ils tourné au cauchemar à cause de la cystite qui, dans un coin, n’attendait que d’apparaître ?

 

La cystite post coïtale, ou de la lune de miel, est une infection des voies urinaires qui survient chez les femmes 24 à 72 heures après un rapport sexuel. C’est un phénomène courant dans le monde féminin, qui concerne près de 50 % des femmes sexuellement actives !

 

Si vous êtes l’une de ces femmes, il est important que vous sachiez quoi faire pour qu’un moment de plaisir ne devienne pas une chose désagréable ou indésirable !

 

 

 

Causes de la cystite post coïtale

 

Chez les femmes touchées par ce type de cystite, les bactéries présentes dans la flore fécale entrent facilement en contact avec l’entrée du milieu vaginal, puis remontent jusqu’à la vessie en passant par l’urètre. Le développement de la cystite dépend de la virulence de ces bactéries. Les bactéries telles que Escherichia Coli, par exemple, possèdent des fimbriae, appendices filamenteux qui permettent une forte adhésion aux parois de la vessie.

 

Il existe d’autres facteurs contribuant au développement de la cystite post-coïtale :

  • Exposition aux produits chimiques
    Les déodorants vaginaux, les lotions antiseptiques, les spermicides et les dispositifs contraceptifs peuvent modifier l’équilibre de la flore vaginale, facilitant ainsi la colonisation par les bactéries.
  • Rapports sexuels
    Les mouvements lors des rapports sexuels peuvent introduire des bactéries dans l’urètre et générer des microlésions sur les parois vaginales, ce qui facilite la remontée des bactéries dans la vessie.
  • Mauvaises habitudes d’hygiène
    L’essuyage en partant de l’anus vers le vagin amène les bactéries de l’intestin à l’entrée de l’urètre.
  • Mauvaise lubrification
    Lorsque vous souffrez de sécheresse vaginale ou ressentez des douleurs lors de la pénétration, la cystite post coïtale est le résultat direct d’un traumatisme mécanique. En fait, l’excitation due aux rapports sexuels devrait entraîner une congestion du réseau dense de vaisseaux sanguins entourant l’urètre afin de le protéger. Avec une mauvaise lubrification, cette protection devient moins efficace.

 

Cystite post coïtale : facteurs de risque

 

Certains facteurs peuvent aggraver l’apparition de la cystite post-coïtale, notamment :

  • La fréquence des rapports sexuels
  • Des préliminaires insuffisants, l’anxiété liée à la performance ou un faible désir sexuel, qui contribuent à un manque de lubrification adéquate.
  • Présence d’une bactériurie asymptomatique
  • Atrophie vaginale en post-ménopause

 

Symptômes de la cystite post coïtale

 

Les symptômes généralement associés à ce type de trouble sont les suivants :

  • Urgence de la miction
  • Sensation de brûlure et douleur en faisant pipi
  • Parfois, du sang dans les urines
  • Faiblesse, fatigue et lassitude
  • Démangeaisons dans la région de l’aine
  • Douleur et gêne même en dehors de la miction
  • Urine qui sort« goutte à goutte » et en petites quantités
  • Urine trouble

Si vous ajoutez la fièvre, les vomissements et les douleurs lombaires à ces symptômes plus courants, il est probable que l’infection se propage vers les reins.

 

 

 

Cystite post coïtale : traitement et prévention

 

La cystite post coïtale est généralement traitée par l’administration d’antibiotiques.

 

Dimann a créé un protocole spécial protocole spécial pour vous aider à prévenir les crises de cystite postcoïtale dès le moment même du rapport sexuel. Dimann Gel est un gel lubrifiant à base d’eau. Ce gel a une action longue durée et assure une bonne lubrification pendant les rapports sexuels, ce qui est essentiel pour éviter les traumatismes mécaniques.

 

Après un rapport sexuel, la prise d’une capsule de Dimann Puro avec une vessie vide facilite l’expulsion de toute bactérie qui aurait pu pénétrer dans la vessie à la suite d’un rapport sexuel.
Répéter cette prise 5 fois dans les 24 heures qui suivent le rapport sexuel (une gélule toutes les 3 heures) permet de mieux se protéger contre le risque de développer une cystite de la lune de miel.

 

Enfin, une fois les 24 heures qui suivent le rapport sexuel écoulées, il est préférable de continuer à prendre 3-4 gélules de Dimann Puro par jour pendant les 3 jours suivants (répartissez votre prise de manière à couvrir le matin, l’après-midi et le soir).

 

Si, en outre, vous ressentez des douleurs et des brûlures, la prise de Dimann Flogo (selon les besoins) contribue à leur réduction.

 

Jetez un coup d’œil au kit complet pour éviter les cystites post-coïtales après chaque rapport sexuel.

 

Si, malgré toutes les mesures prises, une cystite se déclare dans les jours qui suivent un rapport sexuel, il est préférable de passer au traitement spécifique de la cystite aiguë.

 

À titre préventif, les comportements suivants réduisent le risque de cystite post-coïtale:

  • Lavage de la zone vaginale avant les rapports sexuels
  • Uriner avant et après les rapports sexuels
  • Hydratez-vous correctement, tous les jours
  • Évitez la caféine
  • Évitez de retenir votre urine trop longtemps
  • Évitez d’utiliser des produits d’hygiène personnelle et des sprays intimes parfumés.
  • Utilisez un lubrifiant à base d’eau pendant les rapports sexuels
  • Pendant l’hygiène personnelle, évitez de passer de la zone anale à la zone vaginale.

 

Il ne me reste plus qu’à croiser les doigts pour vous et à espérer que vous et votre partenaire puissiez profiter de vos moments intimes à 100%, sans mauvaise surprise 😉 .

 

Bonne chance,

 

police-signature

 

 

Résumé

 

La cystite post-coïtale est un phénomène très courant chez les femmes et résulte du passage de bactéries fécales dans la vessie après un rapport sexuel.

  • La cystite post coïtale survient 24 à 72 heures après le rapport sexuel
  • Une mauvaise lubrification et une hygiène inadéquate contribuent au développement de la cystite post-coïtale.
  • Les symptômes les plus courants sont l’ urgence et la fréquence des mictions, les démangeaisons et les brûlures.
  • Le D-Mannose est un ingrédient naturel qui peut inhiber l’apparition de la maladie lorsqu’il est pris après un rapport sexuel.
  • L’utilisation d’un gel lubrifiant pendant les rapports sexuels est essentielle pour éviter les traumatismes mécaniques.
  • Découvrez le kit complet pour lutter contre la cystite post-coïtale après chaque rapport sexuel.

On vous a aidé ?

Articles connexes