Bien-être 19 mai 2021

Constipation

    1. Causes de la constipation
    2. Traitement et prévention
    3. Synthèse

Chère lectrice,

est-ce que vous aussi vous êtes sentie enceinte sans l’être vraiment ?

Des jours et des jours de ballonnements abdominaux, des tentatives infructueuses pour aller aux toilettes, des recherches sur Internet, l’envie de prendre des remèdes extrêmes afin de renverser la situation.

La constipation est un très DÉSAGRÉABLE !

Et puis, avouons-le, c’est un phénomène particulièrement fréquent qui arrive juste le jour où vous avez quelque chose d’important à faire !
Et bien sûr, autour de vous, toutes les personnes semblent légères et gracieuses avec des ventres parfaitement plats.

De quoi vraiment perdre la patience !

Du calme !
Comme tous les phénomènes tabous, dont il est difficile de parler ouvertement, la constipation est plus répandue que vous ne le pensez.

Environ 80 % des personnes qui souffrent de constipation sont des femmes.
Rien de nouveau, hein ? Tous les petits tracas arrivent TOUJOURS à nous, les femmes !

J’avoue que je faisais partie des 80%.
Et je parle au passé car, lassée de me sentir comme constamment un ballon, j’ai contacté une vieille connaissance: le Dr. Ilaria Ravanelli, spécialiste des sciences de la nutrition humaine.

Aujourd’hui, je veux partager avec vous tout ce que j’ai appris en me confrontant à elle . 🙂

La constipation est un état qui n’est pas nécessairement pathologique et qui peut être associé à une difficulté à expulser les selles. Il arrive que la qualité des selles soit altérée ou qu’elles soient trop épaisses. Les caractéristiques de la constipation sont les suivantes :

  • un sentiment d’évacuation incomplète
  • une obstruction ou un blocage intestinal
  • une faible régularité
  • des douleurs abdominales
  • un effort excessif sans résultat positif

Les causes de la constipation

Le Dr Ilaria Ravanelli m’a expliqué que les causes de la constipation sont généralement au nombre de deux :

  • Une alimentation déséquilibrée
  • Un mode de vie sédentaire

Mais peuvent aussi entrer en jeu :

  • Le stress ou des facteurs psychologiques
  • Un dysfonctionnement du plancher pelvien (ensemble des muscles et des ligaments qui ferment la partie inférieure de la cavité abdominale et maintiennent les organes pelviens – vessie, vagin, urètre, rectum – dans la bonne position)
  • Les médicaments (analgésiques/antidépresseurs)
  • Certaines maladies (maladie cœliaque, syndrome du côlon irritable et hypothyroïdie)

Il est très important de rechercher la cause de ce problème. Pour savoir comment procéder, elle m’a conseillé d’effectuer des tests cliniques et non cliniques, afin d’éliminer la possibilité qu’une pathologie soit présente.

D’accord, mais en pratique ? On fait quoi ?

Dans l’ordre, voici quelques-unes des suggestions d’Ilaria :

  1. La première étape consiste à rassembler avec votre médecin tous les symptômes dont vous souffrez, à lui donner une description de votre mode de vie et à énumérer les médicaments que vous prenez (si vous en prenez)
  2. La deuxième étape consiste à exclure les maladies systémiques (diabète ou hypothyroïdie), les maladies neurologiques (Parkison, lésion de la moelle épinière, sclérose en plaques) et à évaluer les différents traitements pharmacologiques possibles
  3. Ensuite, des examens peuvent être effectués, notamment une évaluation de la région anorectale, une analyse du plancher pelvien, des tests sanguins et, si nécessaire, des tests instrumentaux tels que la coloscopie

« Lorsque nous sommes confrontés à des cas de constipation, la plupart du temps, il s’agit de cas de constipation fonctionnelle avec un transit intestinal normal et non altéré, mais ralenti, qui peut être résolue par une plus grande consommation de fibres dans l’alimentation et une hydratation accrue. » – Dr Ilaria Ravanelli.

Traitement et prévention

Laissez-moi vous poser une question.
Lorsque vous êtes confrontée à une situation désagréable, agissez-vous immédiatement pour vous en débarrasser ou attendez-vous qu’elle passe toute seule ?

Il est très probable que vous répondiez en choisissant la première option, n’est-ce pas ?
Eh bien, face à l’inconfort de la constipation, vous n’avez plus d’excuses, voici comment commencer à agir dès maintenant :

  1. Essayez de vous hydrater constamment et tout au long de la journée (2 litres d’eau par jour environ)
  2. Soignez votre régime alimentaire 
    Elle m’a suggéré de consommer une quantité importante de fibres, de manger beaucoup de fruits et de légumes et de privilégier les céréales complètes et les légumineuses comme source de protéines dans ma vie quotidienne. Vous n’avez pas besoin de mesurer quoi que ce soit en grammes, il suffit de suivre le régime méditerranéen qui indique : 3 portions de fruits par jour, 2 portions de légumes par jour et une consommation fréquente de légumineuses et de céréales complètes
  3. Pratiquez une activité physique et faites de l’exercice quotidiennement
    Nos vies trépidantes ne nous permettent pas toujours de pratiquer une activité physique quotidienne (entre le travail, la famille, la maison et les amis), mais nous pouvons décider de marcher sur de courtes distances ou de prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur
    Cependant, un peu de temps pour notre bien-être physique et mental, je pense que c’est important de le trouver, qu’en dites-vous ? J’ai donc décidé d’intégrer un cours de Pilates ou une marche rapide dans ma routine avant ou après le travail
  4. Prenez des ferments lactiques « Dimann Flor« 
    Ceux-ci, aident à rééquilibrer la flore bactérienne intestinale et vaginale, en nourrissant les bonnes bactéries et en favorisant le fonctionnement de l’intestin. Ils constituent un excellent support pour le bien-être de cet organe

Ce sont ces simples conseils qui peuvent vraiment vous aider à trouver votre bien-être intestinal🧡.

Enfin, et j’en reviens à ma spécialité, traiter correctement la constipation, c’est aussi éliminer un facteur possible de développement de la cystite. La constipation, avec le ralentissement et les selles stagnantes, pourrait entraîner la formation et la prolifération de colonies de bactéries.
Pour savoir comment traiter une cystite qui dépend des bactéries, lisez Cystite et D-mannose.

J’espère que cet article sur la constipation pourra réellement vous aider à ne pas ressentir ce malaise et cette lourdeur, tant physique que psychologique.

Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à m’écrire en chat ou par email 😊.

Je vous embrasse virtuellement,

calligraphy-fonts

Synthèse

La constipation est un état qui n’est pas nécessairement pathologique et qui peut être associé à une difficulté d’expulsion des selles, souvent causée par une mauvaise alimentation et un mode de vie sédentaire.
Pour la traiter au mieux, il faut remonter aux origines de cette condition, en excluant les diagnostics pathologiques et en adoptant les conseils suivants :

  • Boire beaucoup d’eau tout au long de la journée
  • Suivre un régime alimentaire approprié avec une proportion adéquate de fruits, de légumes, de céréales complètes et de légumineuses
  • Pratiquer une activité physique et faire de l’exercices tous les jours
  • Prendre des ferments lactiques, Dimanm Flor, pour rééquilibrer la flore bactérienne intestinale et vaginale

On vous a aidé ?

Articles connexes