Symptômes moins fréquents de la cystite

Bien-être 19 mai 2021

Symptômes moins fréquents de la cystite

    1. Pollakiurie (peu d’urine, fréquemment)
    2. Hématurie (sang dans les urines)
    3. Dysurie (difficulté à uriner)
    4. Frissons, fièvre et froid
    5. Diarrhée, nausées et vomissements
    6. Comment résoudre les symptômes les moins fréquents de la cystite ?

 

 

Mon amie, la cystite est une maladie qui se manifeste différemment chez chacun d’entre nous.

 

La liste traditionnelle des symptômes de la cystite n’est pas toujours exhaustive : il existe des symptômes moins fréquents mais non moins importants.

 

C’est pourquoi je vais aujourd’hui tenter d’expliquer ces symptômes de la cystite et vous permettre de bien comprendre les mécanismes qui conduisent à leur apparition.

 

N’oubliez pas que je suis toujours disponible pour discuter ensemble si vous avez besoin de mon aide pour votre cystite 😊.

 

Pollakiurie : fréquence des mictions et peu d’urine.

 

Lorsque vous souffrez de cystite, vous perdez le compte du nombre de fois où vous allez aux toilettes.
Ou bien vous n’avez même pas besoin de compter : l’envie de faire pipi est si fréquente que vous passez vos journées assis sur les toilettes.

 

Ai-je raison ?

 

Ces « convocations » constantes aux toilettes sont connues sous le nom de pollakiurie

 

La pollakiurie est une augmentation du nombre de fois où vous ressentez le besoin d’uriner (fréquence des mictions). Cette augmentation s’accompagne de l’émission d’urine en quantité réduite.

 

Pourquoi la pollakiurie se produit-elle au cours d’une cystite ?

 

La pollakiurie est, en fait, une altération de la fonction normale de la vessie causée par une cystite.

 

Cette altération peut être attribuée à deux causes :

 

  1. L’inflammation de la vessie entraîne la contraction du muscle vésical.
    Cette contraction réduit la capacité de notre vessie, abaissant ainsi le seuil au-delà duquel nous ressentons le besoin d’uriner ;
  2. L’inflammation et la contraction modifient également la fonction des récepteurs vésicaux.
    Ces récepteurs envoient des signaux au cerveau indiquant que la vessie est pleine, même si elle ne l’est pas en réalité (d’où la réduction de la quantité d’urine).

 

Hématurie : présence de sang dans les urines

 

Pendant une crise de cystite, vous avez peut-être remarqué que la couleur de votre urine avait tendance à être rouge.

 

Ce qui modifie la couleur normale de l’urine est la présence de globules rouges, ces cellules qui donnent à notre sang sa couleur rouge typique.

 

En principe, l’hématurie est la présence de quelques gouttes de sang dans les urines.

 

Attention !

 

L’hématurie n’est pas un phénomène toujours visible : les gouttes de sang peuvent être imperceptibles à l’œil mais peuvent être détectées par une analyse d’urine. Dans ces cas, on parle de microhématurie.

 

Quelles sont les causes de l’hématurie au cours d’une cystite ?

 

Là encore, tout commence par une inflammation de la vessie.

 

L’inflammation entraîne une dilatation des vaisseaux sanguins qui alimentent la paroi interne de la vessie. Cette dilatation implique, tout d’abord, l’entrée dans la vessie de leucocytes (ou globules blancs), dont la tâche est de nous défendre contre l’attaque d’agents pathogènes.

 

Toutefois, si le processus inflammatoire devient important, la dilatation des vaisseaux sanguins sera telle qu’elle facilitera également le passage des globules rouges (dont le diamètre est supérieur à celui des leucocytes) dans la vessie.

 

En cas d’hématurie, n’ayez pas peur mais consultez votre médecin pour un traitement spécifique !

 

Dysurie : difficulté à faire pipi

 

Avez-vous déjà ressenti une sensation de « verre brisé » ou de « piqûre d’aiguilles » lorsque vous faites pipi ?
Ou, avez-vous déjà ressenti littéralement une douleur ou un feu qui vous envahit ?

 

Tous ces symptômes désagréables sont résumés par le terme « dysurie ».

 

La dysurie, lors d’une crise aiguë de cystite, est la sensation de :

  • douleur et/ou brûlure,
  • démangeaisons
  • « aiguilles » ou « verres tranchants ».

quand on fait pipi.

 

Ces sensations sont situées dans l’urètre, le petit tube qui évacue l’urine de la vessie.

 

Quelles sont les causes de la dysurie ?

 

Je vais vous sembler répétitive, mais dans ce cas également, la cause doit être recherchée dans la contraction des muscles de la vessie, ainsi que dans les mouvements de l’urètre qui nous permettent d’uriner(péristaltisme).

  • La contraction des muscles de la vessie et
  • l’urine qui entre en contact avec les parois enflammées de la vessie

stimulent les récepteurs de la douleur et nous amènent à percevoir des élancements, des brûlures, des démangeaisons, des difficultés dans l’émission du pipi lui-même et toutes ces sensations qui sont souvent comparées à la présence d’objets pointus.

 

Frissons, fièvre et froid

 

Lafièvre au cours d’une cystite indique que votre organisme tente de combattre l’infection bactérienne.
Vous pouvez également remarquer une alternance de sensations de chaud et de froid et/ou de frissons.

 

L’augmentation de la température corporelle n’est pas accidentelle, bien qu’elle ne soit pas fréquente en cas de cystite : votre corps crée, en effet, un environnement hostile à la survie des « mauvaises » bactéries.

 

Laissez la fièvre suivre son cours naturel et n’essayez pas de faire baisser votre température avec des remèdes maison. Si vous avez tendance à transpirer beaucoup, réduisez le nombre de couches de vêtements que vous portez et veillez à boire beaucoup d’eau pour compenser les pertes de liquides.

 

La sensation de froid et/ou de frisson est la conséquence naturelle d’un afflux de sang plus important vers les organes chargés de combattre l’infection, au détriment des autres parties du corps, qui deviendront froides et un peu « cadavériques »(minimisons un peu).

 

Diarrhée, nausées et vomissements

 

La diarrhée, les nausées et les vomissements associés aux épisodes de cystite peuvent avoir deux explications précises :

  • Si elles s’accompagnent de douleurs au dos, de fièvre et de frissons, elles peuvent être le signe que l’infection remonte de la vessie vers les reins(pyélonéphrite). L’infection rénale est absolument grave et ne doit pas être sous-estimée !
  • S’ils ne sont pas accompagnés des symptômes typiques d’une infection rénale, ils pourraient être la réponse de votre corps à la douleur et/ou à la tension et à l’anxiété déclenchées par la cystite.

 

Comment résoudre les symptômes moins fréquents de la cystite ?

 

Ma chère amie, il n’y a pas de médicament pour chaque symptôme listé.

 

La vérité est que ce n’est qu’en agissant sur la cause de votre cystite et en rétablissant le bien-être de votre vessie que vous pourrez être soulagée, de façon durable, de ces symptômes.

 

Pourquoi ne pas rendre votre recherche plus facile et plus rapide avec notre aide ? Écrivez-nous maintenant.

 

Il y a un « mais ».

 

Oui, car il est possible de trouver un répit aux symptômes plus étroitement liés aux voies urinaires, même en pleine crise de cystite : douleurs, brûlures et lourdeurs peuvent être tenues à distance grâce aux ingrédients de Dimann Flogo.

 

 

Sa prise présente un double avantage car en plus de soulager les symptômes, la présence de n-acétylcystéine permet d’affaiblir les bactéries pathogènes en les privant de leur bouclier protecteur (le fameux biofilm pathogène).

 

Personnellement, je recommande toujours d’avoir un Dimann Flogo à portée de main : pensez à ces moments où la cystite survient violemment et soudainement le soir.
La tentation est grande de prendre le premier antibiotique disponible dans la maison.
La douleur et la brûlure sont insupportables et vous ne voudriez rien de plus que de les éteindre pour de bon.

 

Très souvent, on cède, on prend vraiment le premier antibiotique qu’on a sous la main sans avoir la patience d’attendre le lendemain pour faire une analyse d’urine.

 

C’est là que Dimann Flogo peut faire toute la différence : un soutien pour atténuer les symptômes désagréables pendant les heures qui précèdent la collecte des urines 😉.

 

 

A très bientôt,

 

 

police-signature

On vous a aidé ?

Articles connexes