Bien-être 14 avril 2023

Comment mieux dormir en cas de cystite (oui, c’est possible !)

Chère lectrice,

Vous êtes-vous déjà réveillée la nuit à cause d’une cystite ? Si c’est le cas, vous savez à quel point il peut être difficile de dormir lorsque l’envie de faire pipi revient sans cesse et que les douleurs pelviennes sont fortes.

Mais ne désespérez pas : dans cet article, je vais vous donner quelques conseils pratiques pour soulager les symptômes de la cystite pendant la nuit et dormir (enfin) sur vos deux oreilles. ❤️

Soulager la cystite la nuit ? On vous explique comment

Pourquoi les symptômes de la cystite s’aggravent-ils la nuit ?

Les symptômes de la cystite, notamment les douleurs pelviennes, les mictions fréquentes et la sensation de brûlure, ont tendance à s’intensifier la nuit en raison de la diminution de la production d’urine, ce qui aggrave les symptômes de la vessie.

D’autres facteurs peuvent contribuer à cette situation :

  • des changements de position pendant le sommeil
  • une plus grande conscience (la nuit, nous sommes plus détendus et notre esprit est plus clair)
  • la façon dont on mange ou boit à différents moments de la journée

Mais procédons dans l’ordre.

Premier cas : douleurs pelviennes

La douleur pelvienne est davantage ressentie la nuit. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’elle ne se manifeste pas pendant la journée : c’est juste que nous la remarquons davantage parce que nous sommes allongés dans notre lit et que nous ne sommes pas occupés à d’autres activités ou distractions.

Alors, que faire si les douleurs ne disparaissent pas et ne vous permettent pas de dormir en paix ?

#1 Méditer

Sans les occupations et le travail de la journée, la douleur pelvienne peut finir par absorber toute votre attention – surtout si elle vous empêche de vous détendre dans un sommeil réparateur.

C’est pourquoi je vous suggère de concentrer votre esprit sur une méditation guidée dès que vous vous mettez au lit. Attirez votre attention sur la respiration et la relaxation et détournez-la de la douleur.

Lire aussi : La cystite peut-elle survenir sans brûlure?

#2 Changements apportés aux vêtements de nuit

Pensez à vos vêtements de nuit : il est préférable d’éviter les vêtements serrés, car ils risquent d’accroître la douleur et d’aggraver d’autres symptômes.

Préférez plutôt un pyjama ample en tissu doux, naturel et respirant – une chemise de nuit ou un pyjama sans ceinture, permettent d’éviter toute pression indésirable sur la vessie.

#3 Changer de position pendant le sommeil

La position dans laquelle on dort peut augmenter la pression sur la région pelvienne et rendre la douleur plus intense. Essayez une position qui aide à détendre les muscles pelviens.

Par exemple, vous pouvez essayer de vous allonger sur le côté et de lever les jambes en position fœtale. Si vous avez l’habitude de dormir sur le dos, essayez d’écarter les jambes.

#4 Vider son intestin

Croyez-le ou non, le fait de vider les intestins peut également aider à gérer les symptômes associés à la cystite. Allez aux toilettes à chaque fois que vous en ressentez le besoin. Cependant, il ne faut jamais faire d’effort si le stimulus est absent.

#5 Utilisation d’une bouillotte

La chaleur est un excellent analgésique et une solution simple pour faire face aux douleurs pelviennes. Une bouillotte ou un coussin chauffant sur le bassin aide à détendre les muscles tendus ; une douche chaude avant de se coucher est également une bonne solution.

Évitez les produits de beauté parfumés ou aromatisés, car ils peuvent provoquer des irritations et aggraver les symptômes. Utilisez plutôt un savon simple et délicat pour vous laver, comme notre Dimann Soft. 🫧

#6 Étirements

Essayez de faire quelques étirements avant de vous coucher pour relâcher les muscles tendus autour de votre bassin. Moins ces muscles seront contractés, moins vous ressentirez de douleur. 🥰

Privilégiez les exercices légers, comme de la marche ou du yoga. Ces derniers peuvent libérer dans le cerveau des substances chimiques naturelles appelées endorphines qui neutralisent la douleur. Mais attention, l’exercice trop intense peut aggraver les symptômes et avoir un effet négatif sur les habitudes de sommeil.

Deuxième cas: mictions fréquentes

Vous avez sans doute l’impression de faire pipi plus souvent la nuit. Malheureusement se réveiller toutes les quelques heures pour aller faire pipi n’est certainement pas très agréable : cela interrompt le sommeil et vous risquez d’être fatiguée lendemain matin.

Alors, que peut-on faire?

Pour traiter – et prévenir – la cystite, il est nécessaire de boire beaucoup d’eau pendant la journée. C’est essentiel pour éliminer l’infection, mais il est conseillé de réduire la consommation de liquide 2 à 3 heures avant d’aller se coucher : vous éviterez ainsi d’interrompre votre sommeil en faisant pipi.

Essayez donc de répartir votre consommation d’eau au cours de la journée (boire deux litres d’eau le soir pour compenser n’est pas une bonne solution ! 😉 ).

Veillez également à vider complètement votre vessie avant de vous installer confortablement sous les couvertures.

Troisième cas : la sensation de brûlure

De nombreuses femmes ressentent une sensation de brûlure plus persistante lorsqu’elles font pipi la nuit ou tôt le matin. Cela est dû au fait que la production d’urine est minimale à ces moments-là.

N’oubliez pas qu’une urine plus concentrée est beaucoup plus irritante, avec ou sans bactéries ! Au milieu de la nuit, après des heures sans boire, l’urine dans la vessie est très concentrée. Et plus l’urine est concentrée, plus elle est irritante pour la vessie.

Que peut-on faire pour minimiser ce problème ?

Je recommande de prendre Dimann Flogo, un complément alimentaire contenant de l’acétylcystéine, de la broméline et de l’apolactoferrine, indiqué pendant la phase aiguë de la cystite.

En parlant d’alimentaire…

Lire aussi : Le lien étroit entre vulvodynie et cystite

#1 Surveillez votre alimentation

Comme nous l’avons déjà mentionné, boire le plus d’eau (plate et non gazeuse) possible pendant la journée est une solution à ce problème, car cela aide à maintenir l’urine moins concentrée et à éliminer les infections. Je le répète parce que c’est très important : essayez de consommer davantage de liquides en début de journée pour que votre vessie soit moins pleine avant d’aller vous coucher.

Les aliments et les boissons tels que le thé, le café, d’autres boissons contenant de la caféine, les boissons gazeuses, l’alcool, les viandes transformées et les aliments épicés sont des aliments dont la consommation est à limiter. Faites attention également aux glucides simples, y compris les sources de sucre raffiné, les aliments sucrés et ceux qui contiennent de la farine blanche, comme le pain blanc ou le riz blanc.

En particulier, la caféine est un diurétique, ce qui signifie que vous avez besoin d’aller aux toilettes plus souvent. Il peut également irriter la muqueuse de la vessie, il est donc préférable de l’éviter si vous souffrez de cystite.

L’alcool est également un irritant pour la vessie, il est donc conseillé de ne pas en boire pendant la convalescence.

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous propose un aperçu approfondi du régime à suivre en cas de cystite. 🥰

Enfin, si vous fumez, évitez de le faire avant de vous coucher. Les cigarettes contiennent des substances chimiques qui peuvent perturber encore davantage la vessie.

#2 Rapports sexuels

Les rapports sexuels peuvent parfois aggraver les symptômes de la cystite. Vous pouvez choisir de vous abstenir jusqu’à la disparition des symptômes ou bien de prendre simplement de bonnes habitudes, comme par exemple :

  • être bien lubrifiée pour éviter les rapports sexuels douloureux – je vous conseille notre gel Dimann
  • faire pipi après un rapport sexuel
  • bien se laver

Dans tous les cas, il est préférable d’éviter les rapports sexuels en cas de cystite persistante : vous pourrez reprendre dès que vous vous sentirez mieux. ❤️

Si vous avez des doutes, rappelez-vous que je suis à votre disposition !

À bientôt,

Lorenza

Dans cet article, nous avons parlé de…

  • Les symptômes de la cystite peuvent s’aggraver la nuit en raison d’une diminution de la production d’urine, ce qui aggrave l’irritation de la vessie.
  • Pour soulager les douleurs pelviennes nocturnes, essayez de méditer, de changer de vêtements de nuit, de changer de position pendant le sommeil, de vider l’intestin, d’utiliser une bouillotte ou de faire des étirements.
  • Pour réduire la fréquence des mictions nocturnes, il est recommandé de répartir la consommation d’eau sur la journée et de vider complètement la vessie avant de se coucher.
  • Pour minimiser la sensation de brûlure lors de la miction nocturne, pensez à réduire la consommation d’aliments et de boissons irritants tels que le café, le thé, l’alcool, les aliments épicés, la viande transformée, les glucides simples et les sucres raffinés. En outre, il est important de boire beaucoup d’eau pendant la journée pour que l’urine soit moins concentrée.
  • Pendant la convalescence d’une cystite, il est conseillé d’éviter les rapports sexuels ou de prendre certaines précautions comme être bien lubrifié, uriner après les rapports sexuels et se laver soigneusement.

FAQ sur la cystite nocturne

Pourquoi les symptômes de la cystite s’aggravent-ils la nuit ?

Les symptômes de la cystite, notamment les douleurs pelviennes, les mictions fréquentes et la sensation de brûlure, peuvent s’intensifier la nuit en raison de la diminution de la production d’urine, qui aggrave l’irritation de la vessie.

Que faire si les douleurs pelviennes ne disparaissent pas et ne vous permettent pas de dormir paisiblement ?

Je suggère de concentrer ses pensées sur une méditation guidée dès que l’on se met au lit, de préférer des pyjamas amples et qui ne vous serrent pas et d’essayer de changer de position pendant le sommeil. Il est également utile d’aller aux toilettes, d’utiliser une bouillotte ou de faire de légers étirements.

Que peut-on faire pour minimiser la sensation de brûlure lors d’une cystite ?

Boire de l’eau plate non gazeuse autant que possible pendant la journée vous aidera, car cela permet de réduire la concentration de l’urine et d’éliminer les infections. Il est également recommandé de réduire la consommation de boissons caféinées, d’alcool, de viandes transformées et d’aliments épicés et d’éviter les rapports sexuels en cas de cystite persistante.

On vous a aidé ?